Mes femmes ...

Publié le par DAvy

Ca fait pompeux de dire MES femmes, mais à un moment de ma vie et de la leur, elle ont été mes femmes et elles le resterons, elle font partie de mon harem mental ! Je les ai vu nue ! je les ai pratiqué ! je les ai sentie ! je les ai pénétré ! J’ai emmagasiné assez d’images pour stimulé mes branlettes ! Un peu comme un self, ou un resto rapide de la baise, je choisi une séquence et hop ! C’est pas forcément saint, mais pour un accro à la mal bouffe je ne vois aucun mal à la mal baise !

 

 

De mes femmes il y en a beaucoup qui m’on aimé et j’ai rarement rendu la pareille !

Elle m’ont fait souffrir et là par contre j’ai rendu la pareille !

Elle m’ont toutes marqué et changé ! J’ai eu des boudins, des canons, des normales, des connes…ah ! ça des connes j’en ai eu ! et parfois certaine cumulais plusieurs particularité...exemple : Boudin, conne !

 

 

Je me suis toujours dis : «  C’est  fini ! je n’en aurais plus après elle, il faut que je m’accroche sinon je vais finir ma vie seul ! » Mais mon charme obscur et abstrait  fonctionne et contre toutes attente j’attire les femmes.

 

 

Aujourd’hui je sais que je suis incapable de rester ma vie entière avec une personne et inversement !

Que le concept Famille/enfant me parais lourdement compromis, pour les gens de mon espèce…Je sais que je trouverais toujours une dingue pour m’aimer pendant 1 an ou 2…la durée de mon charme, à vue de nez !

 

 

Je ne sais pas où je vais avec ça et c’est un peu le danger de cette entreprise, on se demande chaque jours ou on en est, ou on va et pourquoi on en ai là ! Mais c’est sûrement plus facile a vivre que le quotidien.

 

 

Les femmes sont dangereuse, la preuve j’y ai laissé ma virginité !

Commenter cet article

Jean Mouloud 04/08/2005 13:50

"Les femmes sont dangereuse, la preuve j’y ai laissé ma virginité !"

Oui mais ça aurait pu être avec le Grods Dédé, le cantonnier du vilage voisin qui, en te surprenant à faire pipi dans un fossé, t'aurait enseigné que ton petit tuyau servait aussi à jouer de la flute silencieuse, en joignant le geste à la parole.

mik 04/08/2005 13:22

ton "libertinage" est bien sympa !