La réponse de Vaness'

Publié le par DAvy

Sortir avec Davy Mourier, c’est entrer dans une vie délimitée mais complètement hors du temps. La démesure dans un shéma de vie. C’est limite hitlérien : tu épures les inutiles pour arriver au rayonnement d’une race, celle des associaux. Sauf que je pense que Davy n’a jamais souhaité me gazer parce que je mangeais des légumes.

 

Davy, c’est le type qui pose ouvertement les questions que tu te poses intérieurement ou que tu évites de te poser par facilité, pour n’avoir pas à remettre en cause ta vie. C’est beaucoup plus facile d’être une beauf qui assume d’aller au défilé des chars des conscrits de Maclas que d’être quelqu’un qui vit dans ce milieu là mais qui s’en détache.

 

Davy, c’est le Pétain de la beauferie…il multiplie les actes de délation anti-alcool, anti-clopes, anti-fête du 8 décembre à Lyon et ça t’énerve parce que tu aimes le vin blanc, tu fumes comme un pompier et t’aimes bien te balader avec tes amis le 8 décembre….et en même temps tu sais que boire c’est te mentir et c’est inutile, tu sais que fumer c’est naze et ça représente les restes de ta période je-fais-comme-tout-le-monde et tu sais que le 8 décembre c’est encore un coït périmé du catholicisme lyonnais…

 

Bref Davy dérange parce qu’il est vrai, parce qu’il n’est pas naïf, pas assez je m’en foutiste, beaucoup trop tatillon, limite oppressant... Davy c’est un animal politique…Tu peux adorer sa position extrême, et 2 min plus tard la haïr…et généralement quand tu satures, c’est quand tu te sens intérieurement visée et là tu le détestes parce qu’il te fait te détester… La question de passer de la norme à la marge…

 

Alors quand tu as tout juste 17 ans, que tu te poses beaucoup de questions sur le pourquoi de la vie, que sentimentalement tu t’es toujours sentie incomprise et fatigante, que tes blagues scatophiles et ta connaissance aiguë des tampax n’attirent que des « rhaaaaaaa pffff c’est dégueulasse », que tes questions existentielles comme « vous croyez que les poils dans un artichaut, ça le gratte ? » n’ont aucun auditoire et que là un type apparaît et qu’il rit, forcément ça fout un choc…Tu te dis que tu as enfin trouver un compagnon de blagues qui dépareille avec les coincés de ton âge…

 

Après tu deviens amis, et tu ris… après un peu plus qu’amis, et tu pleures… Parce que dès que tu passes le cap, c’est plus pareil, tu fais plus partie du groupe des amies filles, mais du groupe des « Elles », et là inconsciemment tu te dis qu’il faut que tu assures…et là tu perds ton naturel et tout ce qui avait pu plaire, tu deviens fille et non plus énergumène, et tu faiblis…et c’est horrible la faiblesse…

 

Quand il te dit « Vaness, je suis désolé, j’y arrive pas… », là c’est dur…A ce moment, j’ai eu envie de le tuer, de lui faire bouffer ses van’s, de poser une bombe dans le magasin de sa mère, d’épiler fidjy, de démembrer Caro, je voulais qu’il dégage. La seconde suivante, je le re-aimais déjà bien. La seconde d’après, c’est moi que je voulais tuer persuadée d’être une incapable. Ensuite, je me suis dit que finalement comme dirait le Lao Tseu ardéchois à savoir le père de Davy « poff, c’est la vie ».

 

Bref, Davy il te rend amoureuse chronique avec bave qui pend et seins qui pointent….mais après tu préfères largement ton nouveau rôle d’amie testostéronée !

 

C’est cool de sortir avec Davy mais c’est encore plus cool de rester en contact après une rupture…En plus il est passionné mais pas dépassionnant, et ça c’est bien... (pensez à un gars passionné par les cartons de déménagement, ça doit être atroce…).

 

Voilà, ma brève s’arrête là, il me reste à niquer le monde.

 

Bien à vous, bien à toi Davy.

 

Commenter cet article

DAvy 16/09/2005 11:31

Pffffffffff !!!

vanessa 15/09/2005 13:59

bon je rectifie : davy est une vrai incendie, un regard et tu te consummes, et il faut appeller tous les pompiers d'Annonay pour éteindre le feu qui brûle dans tes muqueuses...
Davy est mort ! Vive sa bite ! (c'est ce que je dirais pour ton oraison funéraire)

Davy 14/09/2005 13:51

S'il te plait Vaness' dis que je suis pas chiant ! Tu as grillé mes futurs vie sexuelle avec un tel message ! Baisé pas avec lui parler avec lui ça suffit ! ...tssss !

vanessa 14/09/2005 11:32

intellectualiser, désacralisatier, démystifier...on dirait presque qu'on est des gens intelligents...
En tout cas, merci Mr Poulpe, ça n'a rien de bien transcendant, c'est juste le résultat des 4 années de discussions...

Poulpy 13/09/2005 17:19

bravo vanessa tu as vraiment bien résumé l'animal. D'ailleurs le message en est encore plus touchant que tu l'as fréquenté dans l'intimité. Moi j'ai juste vomi sur sa braguette j'ai fréquenté également son intimité maus plus physiquement donc je peux pas trop savoir comment il est dans ses phases romantiques, si ça existe.
Un très beau message vanessa qui fait de toi une fille superbement intriguante à rencontrer un jour.

Et je pense que pour résumer grossièrement le but de l'existence de davy on peut dire qu'il essaie de démystifier la vie. tout comme une poignée d'élus.